mardi 19 juin 2018

The White Ghost de Xavier Duvet

Issu d'une campagne de crowdfunding dont j'avais parlé ici, "The White Ghost" est le premier opus d'une série de comics créée par Xavier Duvet, un auteur plutôt spécialisé dans le dessin érotique (voire plus) et surtout doté d'un magnifique coup de crayon.
Les visuels présentés sur Ulule m'ont tout de suite convaincu de participer à cette aventure, et inutile de vous dire que je ne le regrette absolument pas !

Deux brutes s'amusent à tabasser un homme. En surplomb, Kein, un "régulateur" observe la scène avant de se décider à intervenir. Mettant facilement ko les deux teigneux, il retourne à son quartier général pour y retrouver son ami A-lan, qui a été en contact avec lui pendant toute la bagarre. Ensemble, ils s'interrogent à propos d'une fille que Kein a sauvé peu de temps auparavant et qui depuis habite avec eux. Celle-ci semble en effet posséder des pouvoirs étranges, qui pourraient faire d'elle une mutante, population qui,  jusqu'à présent ne semblaient être qu'un mythe. Plus étrange, depuis que celle-ci est avec eux, Kein et A-lan n'ont pas reçu de nouvelles de la "Source", qui assigne les missions aux régulateurs. Ils comprennent que quelque chose cloche quand des soldats - les "piggies" - prennent d'assaut leur bâtiment. Ils n'ont d'autre alternative que de fuir et de se diriger vers la "Source" pour en savoir plus...

Nous avons clairement ici affaire à une série qui s'annonce très prometteuse. L'univers est bien pensé et travaillé, et présente beaucoup de points énigmatiques. Les termes utilisés pour désigner les différentes catégories des personnages ("piggies", "crédit nég", "néo") bien qu'assez transparents, peuvent paraître un peu nébuleux mais juste assez pour nous donner envie d'en savoir plus sur cette société dystopique.
L'auteur sait parfaitement distiller des débuts de réponses, des petits éléments et ce genre de choses qui attisent notre curiosité et nous fait tourner les pages pour espérer en apprendre plus. 
Ce comics de 24 pages ne connaît aucun temps mort. Tout va très vite, et quand cela n'est pas le cas, Xavier Duvet nous distille des informations sur l'univers de ce "White Ghost". Tout ceci fait que l'on lit ce comics à toute vitesse, entraîné que nous sommes par le rythme haletant de l'intrigue et lorsque le couperet du "à suivre" arrive en bas de la dernière page, on se demande quand va sortir le deuxième numéro de cette série, car cette mise en bouche donne envie d'y revenir. Surtout avec le cliffhanger de folie sur lequel nous laisse l'auteur !

Les dessins de Xavier Duvet en noir et blanc sont réellement magnifiques et plein de vie. Les scènes d'action sont parfaitement représentées, que ce soit au niveau du mouvement, des poses ou même du découpage des planches. Les décors bien que très succincts dans toute la partie urbaine, sont d'une efficacité folle et nous mettent dans l'ambiance de  cette histoire futuristico- néo noir-dystopique dans la pure veine des films de ce genre des années 80/90 : Blade runner, Robocop et Futur immédiat (Los Angeles 1991) entre autres.
Le travail du noir et blanc est de toute beauté et l'on se rend compte que Xavier Duvet touche réellement sa bille en ce qui concerne le corps humain avec des ombres à la fois subtiles et redoutablement efficaces. Les clairs obscurs présents tout au long du récit sont également magnifiquement traités et donnent une lisibilité incroyable à l'ensemble du récit. Ce traitement m'a un peu fait penser à celui (tout aussi beau et efficace) de Stéphane de Caneva sur sa série 100 milliards d'immortels.
Le découpage des planches est recherché sans être complexe et permet d'insuffler un vrai dynamisme à la lecture - et donc d'accompagner en parfaite harmonie ce récit qui va à cent à l'heure.

En conclusion, on peut dire que ce premier numéro se révèle être très alléchant et laisse augurer beaucoup de bonnes choses pour la suite des événements. L'intrigue semble solide, l'univers fouillé, et les personnages (même si on n'apprend pas grand chose sur eux) assez bien définis. Bref, tous les ingrédients sont réunis pour nous proposer une histoire avec une vraie ambiance qui tient la route. J'espère donc que ces promesses plus qu'entraperçues ici seront confirmées avec le deuxième numéro, qui, je l'espère, ne tardera pas trop à sortir, pour que ce coup d'essai (et de maître) ne se transforme pas en one-shot malgré lui.

Note : 15/20


The White Ghost de Xavier Duvet
Auto édition / 2018
ISBN : -
24 p. / 8€

Pour ceux qui souhaiteraient acquérir ce comics, il est toujours possible de le commander directement auprès de l'auteur, via son site internet. Vous vous doutez bien qu'après ce que je viens de vous en dire, je ne saurais trop vous conseiller de le faire séance tenante.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Web Statistics